LE CAMELEON DALTONIEN – Lettre à Madame la Présidente

Arcachon, le 22 mai 2050

 

Madame la Présidente,

Le Caméléon Daltonien est heureux de vous féliciter pour votre deuxième élection à la Présidence de la République et vous souhaite un heureux mandat à venir.

Collection famille GrosAvec plusieurs de nos congénères nous souhaitions revenir sur le mandat passé et faire force de proposition pour la période à venir. Nous comprenons d’ailleurs que les places les plus importantes dans votre gouvernement aient pu être accordées à vos amies d’hier, ce que nous comprenons moins c’est le résultat du gommage des différences qui a pour effet de voir Monsieur MELLENCHON secrétaire d’Etat au foutoir national et aucun autre représentant masculin dans ce gouvernement (celui-là aurait-il couché pour parvenir à son poste?).

Collection famille GrosVous excuserez bien entendu l’utilisation du vieux français pour vous écrire, utilisant encore des accords masculins et féminins, malgré la Loi que vous aviez fait adopter dès votre première élection, mais le caméléon de peut s’y résoudre.

Il se trouve que nous en avons un peu marre de devoir nous vêtir dans le costume universel que vos couturiers ont si bien taillés, le problème c’est que nos corps ronds ne sont pas adaptés à ces vêtements, les collants trop serrés à la taille nous compressent et nos couleurs sous les voiles moulants finissent par ternir. Enfin, nos attributs sont maltraités dans cet accoutrement et nous sommes en de grandes difficultés à pouvoir pisser debout sans éclabousser nos escarpins. Quelle idée d’avoir cru que les vêtements et le langage nous rendraient tous égaux. Malheureusement et peut être heureusement, la nature en a voulu autrement, et si certains sont parfaits, la plupart d’entre nous est soit trop gros, soit trop petit ou trop bruyant, et le résultat nous fait ressembler à une équipe de bisounours lorsque nous allons assister à nos matches de rugby artistique que vous avez si bien su promouvoir dans nos campagnes.

Nous demandons à défendre nos droits d’être des hommes comme l’étaient nos anciens, fiers et non courbés comme aujourd’hui. A pouvoir continuer à pisser debout au fond du jardin, regarder de bien jolies choses sans se sentir coupable, et tant d’autres choses que nous finissons par oublier.

Collection famille GrosVous comprendrez que ceci n’est que fiction mais à force de subir une information permanente antisexiste, nous arrivons à la situation où pour protéger certains la seule solution va encore être de légiférer pour tous les autres. Gommant ainsi les aspérités de nos différences pour nous attraire vers le neutre, une dérive dangereuse. Construire de ses différences ce n’est pas les aplanir, c’est respecter chaque être, parce que c’est un être unique, qu’il soit blanc, noir ou jaune, sans faire de sa différence sexuelle une raison pour le sous-traiter. Collection famille GrosMarre à nouveau quitte à le répéter des #balancetonporc  qui laissent à penser que les hommes sont des gros cochons mal-élevés à part nos pères. Toute cette dérive va tendre entres autres vers la disparition d’un mot magnifique dans la langue française « la galanterie » que certains, lorsqu’elle les dérange peuvent qualifier de déplacée, dégradant celui qui la reçoit et machiavélique dans l’idée de celui qui la pratique. Recevoir des compliments sur sa tenue ou un petit mot gentil va simplement disparaître et le petit bonheur furtif et très intime qu’il générait va disparaître tout autant.

Collection famille GrosAlors simplement un peu de raison et merci d’avance aux médias d’aborder des sujets plus positifs ; de prendre la mesure de leurs responsabilités lorsque qu’à longueur d’interventions journalistiques, parce que c’est dans l’air du temps et que ça fait vendre, montent de véritables raz-de-marée à partir de simples faits. N’étant pas journaliste, le caméléon daltonien vous trouve pour le coup, partiaux clientélistes et trop engagés pour que la mission qui vous est confiée demeure vertueuse et non de la propagande, dispenser une information neutre, sans qualificatifs.

 

 

 


Qui se cache derrière le caméléon daltonien?

Un blogueur inattendu,
Qui prend le temps pour poser ces mots sages.
Ces mots transmissifs d’une culture pacifique où chacun a sa place.
Ces mots invitant à réveiller nos cerveaux, réfléchir & se positionner dans l’action.

Pourquoi sur Mood in My Mind ? 

Parce Que mais Parce Que !
Grève Trève de galéjades, le caméléon daltonien suscite le dialogue et la réflexion. Le choix des mots péchus pour une lumière sur le monde semblait mériter un espace sur un site internet !
& puis parce que PARTAGER l’espace ça fait du bien ! Et que sa présence permet parfois pour ne pas dire souvent de teinter mon prisme, de caler mes couleurs…
Et la parité… Ne fait pas de mal !

Et les photos ? 

Allez on ouvre les valises du passé pour se rappeler qu’avant 2050 nous étions beaux de nos différences. Tant elles sont en tolérance ! 🙂

Crédits photos – © Famille Gros – Toute reproduction interdite sans l’autorisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s